Comment améliorer la santé et l’accès aux soins des migrants sans assurance médicale (MSAM) à Montréal?

résumé projet migrant montréal

Depuis 2013, des chercheurs de différents milieux et Médecins du Monde Canada (MdM) se sont engagés dans un processus participatif pour développer le protocole d’une recherche interventionnelle portant sur les migrants n’ayant pas d’assurance médicale. Une première phase a permis de comprendre l’intervention de MdM, d’évaluer les connaissances disponibles et de déterminer les questions de recherche. Veuillez consulter les notes de recherche et affiches pour plus de détails.

Au Canada, très peu d’études portent spécifiquement sur la santé et l’accès aux soins des personnes sans assurance médicale, et la plupart ont comme objet d’étude l’accès aux soins des femmes MSAM lors de la grossesse, ou portent sur un groupe spécifique de migrants (comme les demandeurs d’asile).

Depuis 2001, les politiques canadiennes d’immigration ont été de plus en plus restrictives. Il a été parallèlement plus complexe pour les migrants d’obtenir le statut de résident permanent qui donne accès à la carte RAMQ. Ainsi, un nombre grandissant de migrants dispose d’une couverture de santé temporaire et souvent incomplète et/ou coûteuse. Il est aussi à noter que beaucoup de migrants à statut précaire sont sans assurance médicale pour une période prolongée, bien qu’aucune statistique ne permette encore d’appuyer ce constat. En cas de maladie, ces futurs canadiens doivent donc payer pour les soins reçus. Souvent, les frais qui leur sont exigés sont supérieurs à ceux facturés aux Canadiens. Il est même impossible, pour certains, d’obtenir un traitement médical lorsqu’ils sont malades, voire gravement malades. À Montréal, la clinique de Médecins du Monde Canada est le principal lieu où les migrants sans assurance médicale (MSAM) peuvent obtenir des soins de santé gratuits. Cette clinique se veut une réponse à des besoins ponctuels de santé. MdM ne peut pas offrir tous les soins de santé nécessaires en raison de ressources limitées.

Les objectifs de recherche suivants ont été formulés avec les partenaires que sont MdM et des représentants de groupes communautaires:

  1. Étudier l’état de santé et l’accès aux soins de la population des migrants sans assurance médicale à Montréal.
  2. Comprendre le développement, la mise en œuvre et la pérennisation d’initiatives de santé pour cette population à travers le Canada (Montréal, Toronto et Vancouver) afin d’en tirer des stratégies applicables dans le contexte montréalais.
  3. Comprendre la prise de décision et la position des différents acteurs concernés à tous les paliers décisionnels liés à la santé.
  4. Diffuser les résultats le plus largement possible afin de contribuer au changement social et au développement de politiques de santé favorisant un meilleur accès aux soins de cette population.

Notre étude vise toutes les personnes migrantes n’ayant pas d’assurance médicale publique ou privée, c’est-à-dire n’ayant pas de couverture de la carte RAMQ, du Programme fédéral de santé intérimaire (PFSI) ou d’une assurance médicale privée au moment de l’étude. Les personnes doivent également avoir 18 ans et plus, résider au Québec depuis plus de six mois ou avoir l’intention de résider au Québec  pour une période égale ou supérieure à 6 mois. Les résidents permanents ne sont pas considérés dans cette étude, qu’ils soient sans assurance médicale puisque leur carte RAMQ a été perdue ou volée, ou encore en délai de carence.

Concernant les migrants 

Une enquête quantitative portant principalement sur la santé, l’accès aux soins, les conditions de vie et de travail des personnes migrantes sans assurance médicale sera réalisée. Les participants seront recrutés à la clinique médicale de Médecins du Monde (Total=500) et une partie au sein de la communauté (Total=400). Le questionnaire de recherche sera disponible en français, anglais, espagnol, créole, arabe et mandarin.

Des entrevues qualitatives seront réalisées sur le parcours de vie et de soins de 30 personnes ayant été malades alors qu’elles étaient sans assurance médicale. Ces entrevues concerneront tant des individus ayant eu recours aux soins que ceux ayant été privés de soins, afin de notamment mieux cerner les divers parcours de soins.

Concernant les initiatives de santé

Des entrevues qualitatives seront réalisées auprès de différents individus impliqués ( gestionnaires, intervenants de santé et sociaux, etc.) dans des initiatives de santé à Montréal (Total =20), Toronto (Total=8) et Vancouver (Total=8). Nous allons chercher à comprendre comment les initiatives ont pris forme, quels en sont les défis et comment elles sont devenues (ou pas) pérennes.

Concernant les décideurs

Des entrevues qualitatives seront réalisées auprès de vingt décideurs qui travaillent dans les ordres professionnels et dans le système de santé publique du Québec. Nous allons analyser les décisions qui ont été prises et les recommandations formulées concernant les migrants sans assurance médicale et les facteurs ayant motivé cette position. Nous allons également analyser leur niveau de connaissances de cette problématique complexe.

Pour avoir une vue d’ensemble sur le projet, consultez l’onglet “résumé” plus haut.

Chercheur principal :

Valéry Ridde, Professeur à l’École de santé publique, Université de Montréal (ESPUM) et chercheur à l’Institut de recherche en santé publique de l’Université de Montréal (IRSPUM).

Co-chercheurs :

Joséphine Aho, épidémiologiste, Direction de la santé publique de Montréal.

Patrick Cloos, Professeur adjoint à l’école de travail social de l’Université de Montréal.

Jill Hanley, Professeur agrégée de travail social à l’Université McGill.

Elhadji Mbaye, post-doctorant, Institut Simone de Beauvoir, Université Concordia.

Maria Muñoz-Bertrand, médecin, Chargée d’enseignement clinique, Département de médecine familiale et de médecine d’urgence, Université de Montréal.

Marie-Jo Ouimet, médecin, Direction de santé publique de Montréal et chargée d’enseignement clinique au  Département de médecine sociale et préventive (DMSP) de l’École de santé publique de l’Université de Montréal (ESPUM).

Marie-France Raynault, Médecin-conseil à la Direction de santé publique de Montréal, Professeure titulaire à l’École de santé publique de l’Université de Montréal (ESPUM).

Étudiants et stagiaires :

Jessika Huard est étudiante à la maîtrise en santé publique, option santé mondiale à l’École de santé publique de l’Université de Montréal. Elle réalisera son stage  sur le développement des stratégies de recrutement dans les organismes communautaires et les lieux de cultes. Ces domaines d’intérêts sont :  la santé maternelle et le VIH dans les pays  dits en voie de développement, l’accès aux soins des populations vulnérables, la santé des immigrants et les inégalités sociales de santé.

Ke Zhou est étudiant à la maîtrise en santé publique de l’École des Hautes Études en Santé Publiques de Rennes, en France. Il fera son stage sur le développement et la mise en œuvre des stratégies de recrutement avec les communautés difficiles à rejoindre. Il s’intéresse particulièrement aux  interventions de l’approche socio-écologique en intégrant des outils d’évaluation épidémiologiques et économiques.

Solène Lagrange est stagiaire auprès de la coordinatrice de recherche. Pharmacienne de formation, elle est diplômée d’une maîtrise de santé publique de l’Institut de Santé Publique, d’Épidémiologie et de Développement de Bordeaux, France. Elle s’intéresse particulièrement aux questions d’accès aux soins et à la santé des populations, ainsi qu’aux liens entre les politiques de santé publique et les faits de société. Elle a choisi d’associer à son métier, ses connaissances médicales à la gestion, l’évaluation, l’organisation de la santé et le bien être sanitaire des populations.
Vous pouvez contacter Solène via son profil LinkedIn ou directement par courriel.

Veronica Torres est étudiante à la maîtrise en santé publique, option santé mondiale à l’École de santé publique de l’Université de Montréal. Elle est médecin spécialiste en ORL avec plusieurs années de pratique professionnelle dans le secteur public et privé. Elle réalise son stage sur les initiatives de santé destinées aux migrants au statut précaire à Montréal, Toronto et Vancouver. Ces domaines d’intérêt sont : les populations vulnérables, l’accès universel aux soins et les inégalités sociales en santé. Vous pouvez contacter Veronica directement par courriel.

Ekta Kumar est stagaire en travail social de l’Université McGill. Elle s’intéresse à la défense des droits de l’homme et à l’accès universel aux services de la santé. De plus, elle désire mieux comprendre les enjeux auxquels les migrants font face. Elle concentre ses efforts sur la sensibilisation de la clientèle sud-asiatique et l‘établissement de relations avec des organismes communautaires à Montréal. Vous pouvez contacter Ekta directement par courriel.

Shrinkhala Dawadi est une étudiante à la maîtrise de psychiatrie à l’Université McGill qui s’implique bénévolement dans le projet. Ses intérêts de recherche concernent l’accès aux soins de santé physique et mentale, la santé publique et les politiques publiques. Elle travaille présentement sur l’écriture d’une note de recherche sur les politiques d’accès aux soins de santé maternelle pour les femmes migrantes sans assurance médicale.  Pour la contacter : shrinkhala.dawadi@mail.mcgill.ca.

Oumou Anne est diplômée d’une maîtrise en sociologie mention des Politiques des Environnements Urbains de l’Université de Paris-Saclay en France. Elle fera son stage principalement sur le terrain dans le cadre du recrutement dans la communauté. Elle s’intéresse à tout ce qui touche aux inégalités sociales en général. Néanmoins, elle porte un intérêt particulier à la santé et l’accès aux soins qui représente, selon elle, une des bases pour une intégration réussie. Pour la contacter : aoumou45@gmail.com.

Margaux Fête est stagiaire auprès de la coordinatrice de recherche. Titulaire d’un master en droit international et en droits de l’Homme à l’Université de Cardiff, elle a souhaité compléter sa formation en santé publique en effectuant une maîtrise à l’École des Hautes Études en Santé Publique de Rennes. Elle s’intéresse particulièrement à la réduction des inégalités sociales de santé et à l’amélioration de l’accès aux soins et aux droits fondamentaux des populations. En outre, elle nourrit un intérêt pour le lien entre la recherche et l’action publique en santé. Il est possible de contacter Margaux via son profil LinkedIn https://www.linkedin.com/in/margaux-f%C3%AAte-9b133b131/  ou par courriel  moc.l1508791273iamg@1508791273xuagr1508791273amete1508791273f1508791273 .

Lola Traverson agit à titre d’assistante de recherche. Diplômée en droit international et humanitaire de la santé à la Faculté de Droit de Montpellier (France), le projet Santé des Migrants lui donne l’opportunité de découvrir le travail de recherche terrain auprès des populations vulnérables et d’apprendre comment un tel projet se met en place et se développe. La question très actuelle des flux migratoires et les défis sociétaux en découlant, dont celui de l’égalité d’accès à la santé, représentent des enjeux de première importance pour lesquels elle souhaite apporter sa contribution et ses réflexions. Pour la contacter : lolatraverson@orange.fr.

Javier Fuentes est stagiaire en anthropologie de l’Université de Montréal et de l’Université Nationale de Colombie. Il a travaillé auprès de la bio-anthropologie en Colombie et est intéressé par l’anthropologie de la santé, les politiques d’intégration et la migration humaine. Il va faire l’approche communautaire de la population hispanophone du projet pendant son séjour. Vous pouvez contacter Javier à l’adresse courriel suivante : jaafuentesbe@unal.edu.co.

Xueping Ma (Marsha) est stagiaire auprès de la coordonnatrice de recherche. Travailleuse sociale de profession, elle est candidate à la maîtrise en travail social à l’Université McGill. Elle est titulaire d’un diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) d’administration sociale de l’École de relations industrielles de l’Université de Montréal et d’un baccalauréat en études des communautés, des affaires publiques et des politiques publiques de l’Université Concordia. Elle s’intéresse particulièrement aux questions d’accès aux soins médicaux et sociaux, ainsi qu’aux liens entre les politiques de santé publique et les faits de société. Vous pouvez contacter Marsha via son profil ou par courriel.

Ollivier Prigent est étudiant en première année de master de santé publique à l’École des Hautes Études en Santé Publiques de Rennes, en France. Il fera son stage sur le développement et la mise en œuvre de stratégies de recrutement pour les migrants français sans assurance médicale. Pour le contacter : prigent.ol29@gmail.com.

Coordonnatrice de recherche :

Magalie Benoit, Msc, Institut de recherche en santé publique de l’Université de Montréal (IRSPUM).

Publications

Accéder au guide de ressources communautaires dans la région de Montréal (cliquer sur l’image):

En bref:

  • Clinique médicale de Médecins du Monde

Pour prendre rendez-vous, vous devez laisser un message dans la boîte vocale
Téléphone : 514-609-4197
Télécharger le prospectus

  • Conseils juridiques

La Clinique des solutions justes offre des conseils juridiques gratuits aux réfugié-e-s et migrants avec un statut précaire Pour prendre rendez-vous avec eux, appelez au 514-844-9128 poste 201 ou écrivez à moc.l1508791273iamg@1508791273setsu1508791273j.sno1508791273itulo1508791273s1508791273 Vous pouvez aussi visiter le site web ici.

  • Entraide et support

Solidarité sans frontières offre des groupes d’entraide pour les migrants tous les mois. Ils ont divers comités pour l’accès au logement, à l’éducation, à la nourriture, aux soins de santé et à un statut pour tous. Pour les rejoindre, appelez au 438-933-7654 ou écrivez à moc.l1508791273iamg@1508791273serei1508791273tnorf1508791273snase1508791273tirad1508791273ilos1508791273 Vous pouvez aussi visiter le site web ici.

  • Le Guide de survie
  • Immigration
    • Préparation à l’audience relative à la demande d’asile (disponible en français, anglais, espagnol, farsi, chinois, arabe)
      Télécharger le guide (pdf)
    • Droit de passage frontalier pour les réfugiés: Un guide multilingue (disponible en Arabe, Amharique, Chinois, Espagnol, Farsi, Filipino, Français, Créole Haitien, Kurde (Sorani), Punjabi, Somali, Tamoul, Tigrinya, Twi, Ourdou, Vietnamien): Télécharger le guide (pdf)
  • Soins de santé

Informations sur les cliniques médicales pour la santé sexuelle et reproductive :
Fédération du Québec pour le planning des naissances

 

 

 

Partenaires

Médecins du Monde Canada est le partenaire principal de cette recherche. Il s’agit également du principal organisme qui travaille afin de favoriser l’accès aux soins des migrants à statut précaire sans assurance médicale à Montréal. Depuis l’automne 2011, l’organisme offre six cliniques médicales mensuelles pour répondre à des besoins de santé ponctuels. Les soins sont offerts par une importante équipe de professionnels bénévoles et salariés (médecins, infirmières, travailleurs sociaux, etc.). Ils offrent également des services de soutien aux femmes enceintes. Ils ont mis sur pied un groupe de plaidoyer au sein duquel les chercheurs sont présents. Le groupe se penche sur différents problèmes liés à l’accès aux soins (la confidentialité, l’accès aux soins pour les femmes enceintes et les enfants nés au Canada de parents sans statut, les enjeux de santé publique et la surfacturation). Pour plus de détails sur les interventions locales de MdM, vous pouvez consulter le rapport d’activités 2014-2015.

La direction de santé publique du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’île-de-Montréal est impliquée depuis le début du projet. Elle a financé l’étude pilote et plusieurs chercheurs y travaillent. Elle prête son expertise et compte agir comme un important utilisateur des connaissances générées.

Partenaires opérationnels

 

Centre d'aide a la famille

logo multicaf

 

logo montreal city mission

 

Logo cti