Comment mobiliser la recherche pour la couverture sanitaire universelle ? Valorisation de la journée du 15 octobre 2018

Le 15 octobre 2018, l’Agence Française de Développement (AFD) et le Centre Population et Développement (CEPED/IRD) ont organisé une journée de travail et de réflexion sur les enjeux de la mobilisation de la recherche en faveur de la couverture santé universelle dans le contexte francophone.

Cette journée a réuni 40 participants francophones : chercheurs, décideurs, bailleurs de fonds, et intervenants en santé mondiale. La journée a commencé par un court cadrage théorique (Émilie Robert et Valéry Ridde) sur la science de la mobilisation de connaissances, suivi de six présentations de partage d’expériences concrètes de mobilisation de connaissances en faveur de la couverture de la santé universelle (Jean-Patrick Alfred, Dheepa Rajan, Marion Ravit, Khoudia Sow, Carine Baxerres, Graziella Ghesquière). La suite de la journée a été consacrée à des travaux de groupe. Trois thèmes ont été identifiés au préalable (la formation, les activités et les enjeux politiques), et les participants ont été invités à prendre part aux discussions de groupe en vue de procéder à un état des lieux et de formuler des propositions pour améliorer la mobilisation de la recherche. Ces trois sessions parallèles ont été suivies de restitutions en plénière afin d’enrichir le débat. Finalement, la journée s’est clôturée par une table ronde sur le rôle de la société et des médias avec deux invitées, Rahamata Diaouré et Sandra Lhote-Fernandes.

Nous avons proposé aux intervenants de cette journée de valoriser le travail réalisé et de continuer la réflexion sur ce sujet en proposant une collection de textes en français retraçant les moments forts de cette journée. (suite…)

La pratique réflexive en santé mondiale : expériences et leçons apprises de jeunes chercheur.e.s et intervenant.e.s

La recherche en santé mondiale implique divers acteurs et secteurs, tous concernés par les enjeux sociaux de la santé. Au cours de la dernière décennie, l’intérêt des chercheurs pour la réflexivité en santé mondiale s’est amplement développé. La réflexivité s’avère être une composante cruciale de toute forme de pratique professionnelle, allant de l’enseignement à la recherche, visant à produire des transformations sociales. Elle permet de s’interroger sur ses propres pratiques pour les améliorer. Au vu de l’évolution et des changements de pratiques et des contextes en santé mondiale, il semble primordial de sensibiliser et initier la relève (chercheurs et intervenants) dans une démarche de réflexivité pour permettre de garantir le développement d’interventions cohérentes, adaptées au contexte, et qui répondent aux objectifs communs au développement social.

Dans cette optique, la chaire de recherche REALISME a démarré en 2016 un processus de réflexivité avec un groupe d’étudiants en santé mondiale. Ce processus donnait lieu à l’hiver 2018 à l’organisation d’un atelier réflexif en collaboration avec la Communauté Étudiante de Santé Mondiale de l’Université de Montréal (CÉSM). (suite…)

Cahiers REALISME – Num. 14, Novembre 2017

logo cahiers realisme

Numéro 14, Novembre 2017

Analyse du processus de planification et budgétisation opérationnelle du secteur de la santé en Afrique de l’Ouest : l’exemple de la Côte d’Ivoire


Auteurs:

  • Mathieu Tchetche, Sociologue et Anthropologue de la santé, Université Alassane OUATTARA.
    Courriel : tchetcheom@gmail.com
  • Mamadou Samba, Agrégé en santé publique, Université Félix Houphouët Boigny.
    Courriel : samba.mamadou@gmail.com
  • Noël Nahounou, Médecin de santé publique, Directeur-Pays de HFG-Abt Associates.
    Courriel : noelnahounou@gmail.com

 

Résumé:

La recherche de solutions pour améliorer la performance des systèmes de santé en Afrique subsaharienne mobilise de nombreux chercheurs. La présente étude s’inscrit dans ce contexte. Elle a pour objectif principal d’analyser et de comprendre le problème d’alignement dans les processus de planification et de budgétisation du secteur de la santé en Côte d’Ivoire. L’approche qualitative a été utilisée. Une revue documentaire et des entretiens individuels approfondis auprès d’un panel d’experts Ivoiriens en santé publique ont été réalisés.

Les résultats révèlent une situation de désalignement caractérisée par une incohérence entre le budget annexé au plan opérationnel du service de base et le budget réellement alloué à celui-ci. L’analyse révèle que ceci influence négativement la capacité du système de santé à fournir des soins de qualité. Les facteurs de cette situation résident dans les contextes de réalisation des deux processus, dans leurs missions, puis dans un jeu de position et de pouvoir des acteurs institutionnels et individuels qui y sont impliqués.

En définitive, ces résultats invitent à ce que l’alignement des deux processus se fasse à partir de l’animation de cadres de concertation multisectorielle pour la santé au plan local, régional et national avec un leadership effectif de la partie nationale et une appropriation communautaire.

Mots-clé : Planification, budgétisation, système de santé, Afrique subsaharienne, Côte d’Ivoire.

Télécharger l’article complet

Retour vers la collection complète des Cahiers REALISME